Rejoignez-nous sur Facebook

L'histoire d'Ecoidées

Au commencement fut... Lumière de Sel ! Une marque de Sel de l’Himalaya qui fut développée par Pierre-Alexandre Huber, musicien professionnel, enseignant de saxophone et de pratiques collectives au Conservatoire de Strasbourg, concertiste, compositeur et directeur d'école de musique. Passionné de voyages, de découvertes d'autres cultures tant en art qu'en spiritualité, motivé par une attirance de longue date pour le bio, le végétarisme et une profonde envie de changement par rapport à son parcours professionnel, Pierre-Alexandre Huber créa la petite entreprise individuelle Lumière de Sel, qui vit le jour en septembre 2002. Le succès fut rapide, car la qualité des produits et l’honnêteté de la démarche est devenue rapidement une référence.

Rejoint peu après par Samia Huber et des amis proches (l’équipe d’Ecoidées compte aujourd’hui 21 membres), Pierre-Alexandre Huber et les membres de son équipe se consacrent au développement de l'entreprise qui deviendra, en janvier 2005, Ecoidées Sarl, « Les Idées Ecologiques » puis Ecoidées SAS en janvier 2015. Importateur historique de noix de lavage, précurseur sur des produits emblématiques tels les Baies Goji, déjà référencées à leur catalogue depuis 2007, Ecoidées fait découvrir sur le marché français de véritables nouveautés, dans une démarche active de rencontre avec les producteurs (plus de 15 voyages en Inde, mais aussi en Indonésie, au Cambodge, au Japon, en Chine, à Taiwan, au Brésil, en Equateur... et bien sûr dans toute l’Europe). Avant Ecoidées, rares étaient ceux qui connaissaient le sucre de coco, le poivre de Kampot, le souchet, le paprika fumé, le sirop de yacon, le bain japonais Yunohana, l'aronia, les baies goji ou la zéolithe clinoptilolite, entre autres... Depuis, certaines de ces références sont devenues des incontournables... et d’autres sont en passe de le devenir !

L’activité d’Ecoidées repose essentiellement sur la distribution de leurs « marques-concepts » : Lumière de Sel déjà citée, mais aussi Ethnoscience, qui s'inspire des savoirs anciens et traditionnels, Biosagesse pour l’alimentaire et notamment une gamme de produits sans gluten (lupin, coco, pépin de raisins etc.). Cependant, d’autres marques en distribution ont trouvé une place de choix dans leur catalogue : l’eau de coco Cocowell, le dispositif médical Panacéo, le bain Yunohana, Edulcobio, le meilleur édulcorant certifié biologique connu à ce jour, etc.

Les matières premières, pour la plupart importées en direct des producteurs, sont conditionnées dans plusieurs ateliers de travailleurs handicapés de la région Alsace du Nord ainsi qu’à la prison de Strasbourg avec laquelle un partenariat de développement d'activité n'a eu de cesse de se renforcer. Les produits sont disponibles dans un nombre toujours croissant de magasins bio indépendants ou franchisés.

Outre l’exigence apportée à la qualité comme critère principal de sélection, c’est l’intransigeance et l’éthique d’Ecoidées qui marque le plus les esprits. C'est bien la foi dans un travail sincère et équitable qui inspire toute la philosophie d'Ecoidées depuis les premiers jours, qui est aujourd'hui plus intense que jamais.

Depuis plusieurs années, Ecoidées s'est profondément impliquée dans le développement de filières équitables, de sa charte de responsabilité sociale et environnementale ainsi que dans des actions de solidarité aux Philippines, en Inde, en Indonésie, au Cambodge mais aussi en France auprès d'acteurs régionaux engagés dans le développement de l'agriculture biologique locale (vous retrouverez la description des actions menées dans ce catalogue).

En conclusion, Ecoidées a ce profil spécifique d'entreprise authentique qui a su, sait et saura répondre aux attentes légitimes des consommateurs de produits bio et équitables : aller à l’essentiel, être transparent dans des filières sélectionnées parce qu’elles valorisent l’humain et les partenariats durables, chercher l’information juste, ne pas céder aux tentations purement marketing, être exigeant sur la qualité des produits et des matières premières, mais aussi sur celle du service envers ses clients.